La France
Strana 1 od 3 123 PoslednjaPoslednja
Prikazujem rezultate 1 do 25 od 59

Tema: La France

  1. #1
    Elita kalis (avatar)
    Učlanjen
    04.11.2008.
    Pol
    ženski
    Lokacija
    Pamplemousses
    Poruke
    15.973
    Reputaciona moć
    219

    Podrazumevano La France

    FRANCUZI
    poezija
    proza
    komentari



  2. #2
    Elita kalis (avatar)
    Učlanjen
    04.11.2008.
    Pol
    ženski
    Lokacija
    Pamplemousses
    Poruke
    15.973
    Reputaciona moć
    219

    Podrazumevano Re: La France

    OVDE JE PEPEO,A IME SVUDA.
    sa Napoleonovog sarkofaga

  3. #3
    Elita kalis (avatar)
    Učlanjen
    04.11.2008.
    Pol
    ženski
    Lokacija
    Pamplemousses
    Poruke
    15.973
    Reputaciona moć
    219

    Podrazumevano Re: La France

    Tražio je malo,a dala mu je sve.Bio je žedan,a sada se davi.Svestan je da se davi,ali nemoćan da pomogne da se spasi.
    V.Igo,Jadnici

  4. #4
    Elita kalis (avatar)
    Učlanjen
    04.11.2008.
    Pol
    ženski
    Lokacija
    Pamplemousses
    Poruke
    15.973
    Reputaciona moć
    219

    Podrazumevano Re: La France

    RAT
    Žak Prever

    SEČETE
    BUDALE
    SEČETE
    SVE MLADO DRVEĆE STAROM SEKIROM
    UKLANJATE
    SEČETE
    BUDALE
    SEČETE
    A STARO DRVEĆE SA STARIM KORENJEM
    STARIM VILICAMA
    ČUVATE
    I KAČITE NATPIS
    DRVO DOBRA I ZLA
    DRVO POBEDE
    DRVO SLOBODE
    A OPUSTELA ŠUMA ZAUDARA NA CRKOTINU STAROG DRVEĆA
    PTICE BEŽE
    A VI OSTAJETE TU DA PEVATE
    VI OSTAJETE TU
    BUDALE
    DA PEVATE I MARŠIRATE





    LOS OLVIDADOS - Žak Prever

    ALI
    SRED VAŠARSKE VREVE
    JEDNO POŠTEĐENO DETE
    ZA TREN NA USKOVITLANOJ
    VRTEŠCI ONO SE SMEJE
    KAO SUNCE NJEGOV SMEH JE
    ŠTO ZALAZI A JOŠ GREJE

  5. #5
    Elita kalis (avatar)
    Učlanjen
    04.11.2008.
    Pol
    ženski
    Lokacija
    Pamplemousses
    Poruke
    15.973
    Reputaciona moć
    219

    Podrazumevano Re: La France

    KADA SE SANJAR ŽIVOTU VRATI
    PONEKAD MU SE NASMEŠI ŽIVOT
    MNOGO MU ČEŠĆE RAČUN PODNESE
    I OTPUSTI GA ONDA UČTIVO
    Žak Prever

  6. #6
    Elita kalis (avatar)
    Učlanjen
    04.11.2008.
    Pol
    ženski
    Lokacija
    Pamplemousses
    Poruke
    15.973
    Reputaciona moć
    219

    Podrazumevano Re: La France

    La Rošfuko

    ODLUKE SE TREBA DRŽATI ZATO ŠTO JE DOBRA,A NE ZATO ŠTO JE DONETA.

    ZALJUBLJENI GOSPODIN MOŽE SE PONAŠATI KAO LUDAK,ALI NE KAO GLUPAK


    LJUDI NIŠTA NE DAJU TAKO RADO KAO SAVETE

  7. #7
    Elita kalis (avatar)
    Učlanjen
    04.11.2008.
    Pol
    ženski
    Lokacija
    Pamplemousses
    Poruke
    15.973
    Reputaciona moć
    219

    Podrazumevano Re: La France

    OD SVIH RUŠEVINA NA SVETU,ČOVEKOVU JE NAJTEŽE GLEDATI. Gotje

  8. #8
    Elita kalis (avatar)
    Učlanjen
    04.11.2008.
    Pol
    ženski
    Lokacija
    Pamplemousses
    Poruke
    15.973
    Reputaciona moć
    219

    Podrazumevano Re: La France

    NEMA LOŠIH VOJNIKA,IMA SAMO LOŠIH OFICIRA. Napoleon

  9. #9
    Ističe se Isus33 (avatar)
    Učlanjen
    18.02.2008.
    Pol
    muški
    Lokacija
    daleko od Sarajeva
    Poruke
    2.850
    Reputaciona moć
    123

    Podrazumevano Re: La France

    POUR TOI MON AMOUR

    Je suis alle au marche aux oiseaux
    Et j'ai achete des oiseaux
    Pour toi
    mon amour
    Je suis alle au marche aux fleurs
    Et j'ai achete des fleurs
    Pour toi
    mon amour
    Je suis alle au marche a la ferraille
    Et j'ai achete des chaines
    De lourdes chaines
    Pour toi
    mon amour
    Et puis je suis alle au marche aux esclaves
    Et je t'ai cherche
    Mais je ne t'ai pas trouvee
    mon amour.

  10. #10
    Elita kalis (avatar)
    Učlanjen
    04.11.2008.
    Pol
    ženski
    Lokacija
    Pamplemousses
    Poruke
    15.973
    Reputaciona moć
    219

    Podrazumevano Re: La France

    prelepa je !

    Za tebe moja ljubavi

    ~ Žak Prever ~



    Otišao sam na trg ptica
    I kupio sam ptica
    za tebe
    moja ljubavi

    Otišao sam na trg cvijeća
    I kupio sam cvijeća
    za tebe
    moja ljubavi

    Otišao sam na trg željeza
    I kupio sam okove
    teške okove
    za tebe
    moja ljubavi

    A zatim sam otišao na trg roblja
    I tamo sam te tražio
    Ali te nisam našao
    Moja ljubavi.

  11. #11
    Elita kalis (avatar)
    Učlanjen
    04.11.2008.
    Pol
    ženski
    Lokacija
    Pamplemousses
    Poruke
    15.973
    Reputaciona moć
    219

    Podrazumevano Re: La France

    ...bez prestanka je kišilo
    nad brestom toga dana, a ti si hodala nasmejana
    prokisla, radosna, očarana, pod kišom...

  12. #12
    Aktivan član Hladna_kao_Sunce (avatar)
    Učlanjen
    09.01.2008.
    Pol
    ženski
    Lokacija
    kisa
    Poruke
    1.437
    Reputaciona moć
    55

    Podrazumevano Re: La France

    Citat Original postavio Isus33 Pogledaj poruku
    POUR TOI MON AMOUR

    Je suis alle au marche aux oiseaux
    Et j'ai achete des oiseaux
    Pour toi
    mon amour
    Je suis alle au marche aux fleurs
    Et j'ai achete des fleurs
    Pour toi
    mon amour
    Je suis alle au marche a la ferraille
    Et j'ai achete des chaines
    De lourdes chaines
    Pour toi
    mon amour
    Et puis je suis alle au marche aux esclaves
    Et je t'ai cherche
    Mais je ne t'ai pas trouvee
    mon amour.
    Ah, oui... Prever... :}


    Voila, Vicotr Hugo:

    Au bord de la mer

    Vois, ce spectacle est beau. - Ce paysage immense
    Qui toujours devant nous finit et recommence ;
    Ces blés, ces eaux, ces prés, ce bois charmant aux yeux ;
    Ce chaume où l'on entend rire un groupe joyeux ;
    L'océan qui s'ajoute à la plaine où nous sommes ;
    Ce golfe, fait par Dieu, puis refait par les hommes,
    Montrant la double main empreinte en ses contours,
    Et des amas de rocs sous des monceaux de tours ;
    Ces landes, ces forêts, ces crêtes déchirées ;
    Ces antres à fleur d'eau qui boivent les marées ;
    Cette montagne, au front de nuages couvert,
    Qui dans un de ses plis porte un beau vallon vert,
    Comme un enfant des fleurs dans un pan de sa robe ;
    La ville que la brume à demi nous dérobe,
    Avec ses mille toits bourdonnants et pressés ;
    Ce bruit de pas sans nombre et de rameaux froissés,
    De voix et de chansons qui par moments s'élève ;
    Ces lames que la mer amincit sur la grève,
    Où les longs cheveux verts des sombres goëmons
    Tremblent dans l'eau moirée avec l'ombre des monts ;
    Cet oiseau qui voyage et cet oiseau qui joue ;
    Ici cette charrue, et là-bas cette proue,
    Traçant en même temps chacune leur sillon ;
    Ces arbres et ces mâts, jouets de l'aquilon ;
    Et là-bas, par-delà les collines lointaines,
    Ces horizons remplis de formes incertaines ;
    Tout ce que nous voyons, brumeux ou transparent,
    Flottant dans les clartés, dans les ombres errant,
    Fuyant, debout, penché, fourmillant, solitaire,
    Vagues, rochers, gazons, - regarde, c'est la terre !

    Et là-haut, sur ton front, ces nuages si beaux
    Où pend et se déchire une pourpre en lambeaux ;
    Cet azur, qui ce soir sera l'ombre infinie ;
    Cet espace qu'emplit l'éternelle harmonie ;
    Ce merveilleux soleil, ce soleil radieux
    Si puissant à changer toute forme à nos yeux
    Que parfois, transformant en métaux les bruines,
    On ne voit plus dans l'air que splendides ruines,
    Entassements confus, amas étincelants
    De cuivres et d'airains l'un sur l'autre croulants,
    Cuirasses, boucliers, armures dénouées,
    Et caparaçons d'or aux croupes des nuées ;
    L'éther, cet océan si liquide et si bleu,
    Sans rivage et sans fond, sans borne et sans milieu,
    Que l'oscillation de toute haleine agite,
    Où tout ce qui respire, ou remue, ou gravite,
    A sa vague et son flot, à d'autres flots uni,
    Où passent à la fois, mêlés dans l'infini,
    Air tiède et vents glacés, aubes et crépuscules,
    Bises d'hiver, ardeur des chaudes canicules,
    Les parfums de la fleur et ceux de l'encensoir,
    Les astres scintillant sur la robe du soir,
    Et les brumes de gaze, et la douteuse étoile,
    Paillette qui se perd dans les plis noirs du voile,
    La clameur des soldats qu'enivre le tambour,
    Le froissement du nid qui tressaille d'amour,
    Les souffles, les échos, les brouillards, les fumées,
    Mille choses que l'homme encor n'a pas nommées,
    Les flots de la lumière et les ondes du bruit,
    Tout ce qu'on voit le jour, tout ce qu'on sent la nuit ;
    Eh bien ! nuage, azur, espace, éther, abîmes,
    Ce fluide océan, ces régions sublimes
    Toutes pleines de feux, de lueurs, de rayons,
    Où l'âme emporte l'homme, où tous deux nous fuyons,
    Où volent sur nos fronts, selon des lois profondes,
    Près de nous les oiseaux et loin de nous les mondes,
    Cet ensemble ineffable, immense, universel,
    Formidable et charmant, - contemple, c'est le ciel !

    Oh oui ! la terre est belle et le ciel est superbe ;
    Mais quand ton sein palpite et quand ton oeil reluit,
    Quand ton pas gracieux court si léger sur l'herbe
    Que le bruit d'une lyre est moins doux que son bruit ;

    Lorsque ton frais sourire, aurore de ton âme,
    Se lève rayonnant sur moi qu'il rajeunit,
    Et de ta bouche rose, où naît sa douce flamme,
    Monte jusqu'à ton front comme l'aube au zénith ;

    Quand, parfois, sans te voir, ta jeune voix m'arrive,
    Disant des mots confus qui m'échappent souvent,
    Bruit d'une eau qui se perd sous l'ombre de sa rive
    Chanson d'oiseau caché qu'on écoute en rêvant ;

    Lorsque ma poésie, insultée et proscrite,
    Sur ta tête un moment se repose en chemin ;
    Quand ma pensée en deuil sous la tienne s'abrite,
    Comme un flambeau de nuit sous une blanche main ;

    Quand nous nous asseyons tous deux dans la vallée ;
    Quand ton âme, soudain apparue en tes yeux,
    Contemple avec les pleurs d'une soeur exilée,
    Quelque vertu sur terre ou quelque étoile aux cieux ;

    Quand brille sous tes cils, comme un feu sous les branches,
    Ton beau regard, terni par de longues douleurs;
    Quand sous les maux passés tout à coup tu te penche,
    Que tu veux me sourire et qu'il te vient des pleurs;

    Quand mon corps et ma vie à ton souffle résonnent,
    Comme un tremblant clavier qui vibre à tout moment;
    Quand tes doigts, se posant sur mes doigts qui frissonnent,
    Font chanter dans mon coeur un céleste instrument;

    Lorsque je te contemple, ô mon charme suprême!
    Quand ta noble nature, épanouie aux yeux,
    Comme l'ardent buisson qui contenait Dieu même,
    Ouvre toutes ses fleurs et jette tous ses feux;

    Ce qui sort à la fois de tant de douces choses,
    Ce qui de ta beauté s'exhale nuit et jour,
    Comme un parfum formé du souffle de cent roses,
    C'est bien plus que la terre et le ciel, - c'est l'amour!


    L'ombre


    Il lui disait : - Vos chants sont tristes. Qu'avez-vous ?
    Ange inquiet, quels pleurs mouillent vos yeux si doux ?
    Pourquoi, pauvre âme tendre, inclinée et fidèle,
    Comme un jonc que le vent a ployé d'un coup d'aile,
    Pencher votre beau front assombri par instants ?
    Il faut vous réjouir, car voici le printemps,
    Avril, saison dorée, où, parmi les zéphires,
    Les parfums, les chansons, les baisers, les sourires,
    Et les charmants propos qu'on dit à demi-voix,
    L'amour revient aux coeurs comme la feuille aux bois ! -

    Elle lui répondit de sa voix grave et douce :
    - Ami, vous êtes fort. Sûr du Dieu qui vous pousse,
    L'oeil fixé sur un but, vous marchez droit et fier,
    Sans la peur de demain, sans le souci d'hier,
    Et rien ne peut troubler, pour votre âme ravie,
    La belle vision qui vous cache la vie.
    Mais moi je pleure ! - Morne, attachée à vos pas,
    Atteinte à tous ces coups que vous ne sentez pas,
    Coeur fait, moins l'espérance, à l'image du vôtre,
    Je souffre dans ce monde et vous chantez dans l'autre.
    Tout m'attriste, avenir que je vois à faux jour,
    Aigreur de la raison qui querelle l'amour,
    Et l'âcre jalousie alors qu'une autre femme
    Veut tirer de vos yeux un regard de votre âme,
    Et le sort qui nous frappe et qui n'est jamais las.
    Plus le soleil reluit, plus je suis sombre, hélas !
    Vous allez, moi je suis, vous marchez, moi je tremble,
    Et tandis que, formant mille projets ensemble,
    Vous semblez ignorer, passant robuste et doux,
    Tous les angles que fait le monde autour de nous,
    Je me traîne après vous, pauvre femme blessée.
    D'un corps resté debout l'ombre est parfois brisée.
    Filozof - to je onaj koji sanja o manjem broju stvari nego sto ih ima na nebu i zemlji.

  13. #13
    Elita kalis (avatar)
    Učlanjen
    04.11.2008.
    Pol
    ženski
    Lokacija
    Pamplemousses
    Poruke
    15.973
    Reputaciona moć
    219

    Podrazumevano Re: La France

    Toliko sam sanjao o tebi

    Toliko sam sanjao o tebi,
    da gubiš svoju realnost.
    I da li je još uvek čas da dostignem to
    živo telo i poljubim na tim usnama
    rađanje glasa, što mi je tako drag?

    Toliko sam sanjao o tebi,
    da se moje ruke, naviknute da grle tvoju senu,
    spoje na mojim grudima, ne bi li možda osetile
    obrise tvoga tela,
    i da sam pred stvarnom pojavom onoga, što me
    tako muči i upravlja sa mnom već danima
    i godinama, postao bez sumnje sena.

    O, osećanja, neodlučnosti!
    Toliko sam sanjao o tebi, da je bez sumnje
    prošlo već vreme moga buđenja.
    I ja sada spavam stojeći s telom izloženim
    svim pojavama ljubavi i života,
    i da bih tebi, o jedina, koja i danas za mene
    još uvek nešto značiš,
    mogao teže dodirnuti čelo i usne,
    nego bilo koje usne i bilo koje čelo.

    Toliko sam sanjao o tebi,
    toliko hodao, govorio i spavao sa tvojom senom,
    da mi sad više ništa ne preosta, a možda i zato,
    da postanem prikaza među tim prikazama
    i sena sto puta više nego sena, koja se šeta
    i šetaće se radosno
    po sunčanom satu tvog života.

    Rober Desnos

  14. #14
    Ističe se Isus33 (avatar)
    Učlanjen
    18.02.2008.
    Pol
    muški
    Lokacija
    daleko od Sarajeva
    Poruke
    2.850
    Reputaciona moć
    123

    Podrazumevano Re: La France

    BARBARA

    Rappelle toi Barbara
    Il pleuvait sans cesse sur Brest ce jour-la
    Et tu marchais souriante
    Sous le pluie
    Rappelle-toi Barbara
    Il pleuvait sans cesse sur Brest
    Et je t'ai croisse rue de Siam
    Tu sourais
    Et moi je sourais de meme
    Rappelle-toi Barbara
    Toi que je ne connaissais pas
    Toi qui ne me connaissais pas
    Rappele-toi
    Rappelle-tpo quand meme ce jour-la
    N'oublie pas
    Un homme sous un porche s'abritait
    Et il a crie ton nom
    Barbara
    Et tu as couru vers lui sous la pluie
    Ruisselante ravie epanouie
    Et tu t'es jetee dans ses bras
    Rappelle-toi cela Barbara
    Et ne m'en veux pas si je te tutoie
    Je dis tu a tous ceux que j'aime
    Meme si je ne les ai vue qu'une seule fois
    Je dis tu a tous ceux qui s'aiment
    Meme si je ne les connais pas
    Rappelle-toi Barbara
    N'oublie pas
    Cette pluie sage et heureuse
    Sur ton visage heureux
    Sur cette ville heureuse
    Cette pluie sur le mer
    Sur l'arsenal
    Sur le bateau d'Ouessant
    Oh Barbara
    Quelle connerie le guerre
    Qu'es-tu devenue maintenant
    Sous cette pluie de fer
    De feu d'acier de sang
    Et celui qui te serrait dans ses bras
    Amoureusement
    Est-il mort disparu ou bien encore vivant
    Oh Barbara
    Il pleut sans cesse sur Brest
    Comme il pleuvait avant
    Mais ce n'est plus pareil et tout est abime
    C'est une pluie de deuil terrible et desole
    Ce n'est meme plus l'orage
    De fer d'acier de sang
    Tout simplement des nuages
    Qui crevent comme des chiens
    Des chiens qui disparaissent
    Au fil de l'eau sur Brest
    Et vont pourrir au loin
    Au loin tres loin de Brest
    Dont il ne reste rien.

  15. #15
    Ističe se Наутилус (avatar)
    Učlanjen
    20.07.2008.
    Pol
    muški
    Poruke
    2.880
    Reputaciona moć
    113

    Podrazumevano Re: La France

    Био сам члан Даде
    Дадаиста стаде
    Био сам члан Даде

    И заиста
    Био је Дадаиста


    Самоубиство:
    a b c d e f
    g h i j k l
    m n o p q r
    s t u v w
    x y z

    (Луј Арагон)
    „Ко год пише латиницом чини грех према Српству."
    „Што је више деце, стари ће мирније умрети.“

  16. #16
    Ističe se Наутилус (avatar)
    Učlanjen
    20.07.2008.
    Pol
    muški
    Poruke
    2.880
    Reputaciona moć
    113

    Podrazumevano Re: La France

    Зар нам се није дешавало у гдекојим крајњим доумицама да, запитавши нешто, запушимо уши те да не чујемо одговора? А ове кукавичлуке има човек нарочито онда кад воли.
    Иго: Јадници
    „Ко год пише латиницом чини грех према Српству."
    „Што је више деце, стари ће мирније умрети.“

  17. #17
    Iskusan
    Učlanjen
    02.03.2007.
    Pol
    muški
    Lokacija
    Khatam al-Anbiya
    Poruke
    6.268
    Reputaciona moć
    143

    Podrazumevano Re: La France

    И тада сам био у праву, све против свијета који нас окружује насиљем и глупошћу

    Загро Мерсоу у Сретној смрти
    Vsevolod Petrovski ( 1986- 2015) R.I.P.

  18. #18
    Elita kalis (avatar)
    Učlanjen
    04.11.2008.
    Pol
    ženski
    Lokacija
    Pamplemousses
    Poruke
    15.973
    Reputaciona moć
    219

    Podrazumevano Re: La France

    Veličina naroda ne meri se brojnošću, kao što se ni veličina čoveka ne meri rastom.
    Igo

  19. #19
    Elita kalis (avatar)
    Učlanjen
    04.11.2008.
    Pol
    ženski
    Lokacija
    Pamplemousses
    Poruke
    15.973
    Reputaciona moć
    219

    Podrazumevano Re: La France

    Kad ne bi bilo žena , dijamant bi bio običan kamen.
    Igo

  20. #20
    Elita kalis (avatar)
    Učlanjen
    04.11.2008.
    Pol
    ženski
    Lokacija
    Pamplemousses
    Poruke
    15.973
    Reputaciona moć
    219

    Podrazumevano Re: La France

    Kad ne bi bilo žena , dijamant bi bio običan kamen.
    Igo

  21. #21
    Elita kalis (avatar)
    Učlanjen
    04.11.2008.
    Pol
    ženski
    Lokacija
    Pamplemousses
    Poruke
    15.973
    Reputaciona moć
    219

    Podrazumevano Re: La France

    KO JE VIDEO SAMO BEDU MUŠKARCA NIJE VIDEO NIŠTA,TREBA DA VIDI BEDU ŽENE;KO JE VIDEO SAMO BEDU ŽENE NIJE VIDEO NIŠTA,TREBA DA VIDI BEDU DETETA V.Igo

  22. #22
    Elita kalis (avatar)
    Učlanjen
    04.11.2008.
    Pol
    ženski
    Lokacija
    Pamplemousses
    Poruke
    15.973
    Reputaciona moć
    219

    Podrazumevano Re: La France

    Ne snage, već volje ljudima nedostaje.
    Igo

    Ne postoje rđave biljke,kao ni rđavi ljudi,postoje samo rđavi odgajivači.
    Igo

  23. #23
    Elita kalis (avatar)
    Učlanjen
    04.11.2008.
    Pol
    ženski
    Lokacija
    Pamplemousses
    Poruke
    15.973
    Reputaciona moć
    219

    Podrazumevano Re: La France

    SVESTI CELI SVEMIR NA JEDNU OSOBU,TO JE LJUBAV. V.Igo

  24. #24
    Elita kalis (avatar)
    Učlanjen
    04.11.2008.
    Pol
    ženski
    Lokacija
    Pamplemousses
    Poruke
    15.973
    Reputaciona moć
    219

    Podrazumevano Re: La France

    NEKE ISTINE NISU ZA SVE LJUDE,NITI ZA SVA VREMENA. Volter

  25. #25
    Elita kalis (avatar)
    Učlanjen
    04.11.2008.
    Pol
    ženski
    Lokacija
    Pamplemousses
    Poruke
    15.973
    Reputaciona moć
    219

    Podrazumevano Re: La France

    Nije greh u tome ako žena odlazi ljubavniku koga voli,nego ako se daje onome koga ne voli,pa makar to bio i njen muž .
    Sand

Slične teme

  1. Krece France 24
    Autor Dust u forumu Satelitska televizija
    Odgovora: 0
    Poslednja poruka: 02.11.2006., 15:59
  2. Prati li neko Tour de france?
    Autor diddlina u forumu Ostali sportovi
    Odgovora: 1
    Poslednja poruka: 21.07.2005., 00:40
  3. canal+ analogni france
    Autor klavir u forumu Satelitska televizija
    Odgovora: 0
    Poslednja poruka: 13.01.2005., 21:15

Pravila za slanje poruka

  • Ne možete kreirati novu temu
  • Ne možete poslati odgovor
  • Ne možete dodati priloge
  • Ne možete prepraviti svoju poruku
  •